Présentation

 

 

La république de Cuba est formée de l'île de Cuba (la plus grande île des grandes Antilles), de l'île aux Pins (appelée île de la Jeunesse depuis 1976) et de quelques autres petites îles. Elle est située, au nord des Antilles, à la confluence de la mer des Caraïbes, du golfe du Mexique et de l'océan Atlantique ; au sud de la côte est des États-Unis et des Bahamas ; à l'est du Mexique et à l'ouest des îles Turques et Caïques ;au nord des îles Caïman et de la Jamaïque. Derrière Hispaniola, Cuba est la deuxième île la plus peuplée des Caraïbes avec 11 200 000 habitants (juillet 2002). Sa capitale est La Havane, sa langue officielle l'espagnol et deux monnaies y sont utilisées : le peso cubain et le peso cubain convertible. L´île a été une colonie espagnole de 1492 à 1898. Les espagnols y ont décimés les tribus indiennes et importés des esclaves africains. La culture cubaine résulte du mélange entre la culture espagnole et africaine.Cuba posséde un rayonnement culturel assez important. Depuis 1959 Cuba est une république socialiste

Origine du nom

 

 

Le nom Cuba viendrait du mot Taino cubanacán qui signifie « place centrale ». Les Taïnos étaient avec les Caraïbes, les Indiens Siboneyes et Guanajuatabeyes, les ethnies peuplant l'île avant la colonisation espagnole. Une autre version mentionne que Christophe Colomb aurait donné le nom de Cuba à l'île en référence à une terre de l'Alentejo, la ville Vila de Cuba (située dans l'actuel district de Beja, au Portugal). Il aurait aussi appelé l'île Juana en l'honneur de la fille des rois catholiques d'Espagne.
1492 : l'île de Cuba a été « découverte »  27 octobre lors du premier voyage de Christophe Colomb.

 

De 1492 à 1898 : Cuba a été une colonie espagnole.histoire de cuba avec le latina

1868 et 1895 : il y eut deux guerres d'indépendance, la première de 1868 à 1878 échoua, la deuxième (à partir de 1895) s'acheva par l'entrée en guerre des États-Unis contre l'Espagne en 1898. José Martí est l'un des héros les plus connu de cette seconde guerre.

Le 15 février 1898 : un vaisseau de la marine américaine qui se trouvait dans le port de La Havane, explosa dans des circontances encore non éclaircies. Les États-Unis décidèrent d'intervenir dans le conflit et d'attaquer les Espagnols à Cuba, à ce moment, les révolutionnaires Cubains étaient proche de la victoire. L'Espagne avait envoyé un million d'hommes, mais seuls 200 000 retournèrent en Europe (décès par maladie, morts au combats, conditions de vie meilleure à Cuba, etc). Les troupes américaines occupèrent ainsi l'île entre 1898 et 1902. Le Traité de Paris mettra fin au conflit : l'Espagne cède Cuba, Porto Rico, Guam et les Philippines aux États-Unis.

Le 20 mai 1902 : les Américains accordèrent l'indépendance à Cuba. Toutefois, Cuba continua à être sous la dépendance de Washington jusqu'à la révolution de Castro, et les dictateurs recevront à plusieurs reprises le soutien des États-Unis. Les troupes américaines quitteront l'île le 28 janvier 1909, mais les Américains garderont le contrôle de Guantanamo (toujours occupée par les États-Unis en 2009).

 

Culture cubaine au Latina


En 1933 : une révolution éclata, Ramón Grau San Martín devint président pendant quelques temps. Le sergent Fulgencio Batista qui avait participé au coup d'État de 1933 devint officiellement, après un certain temps le chef de l'État. Il remporta les élections de 1940, que de nombreuses personnes considèrérent comme truquées. Ramón Grau San Martín gagna les élections présidentielles de 1944.

En 1948 : Carlos Prio Socarras fut élu président

Le 10 mars 1952 : Fulgencio Batista mena un nouveau coup d'état. Il se proclama président et suspendit la constitution. Son mandat fut renouvelé en 1954 au terme d'élections truquées. Il renforça sa dictature.

En 1959 : Fidel Castro prit la tête d'une armée rebelle en 1956, renversant le dictateur Fulgencio Batista le 1er janvier 1959. Les États-Unis sont l'une des premières nations à reconnaître diplomatiquement ce nouveau gouvernement (le 7 janvier), mais les rapports entre les deux pays se gâtent dès le mois de mai lors de la confiscation des avoirs étrangers (dont ceux de United Fruit Co) à Cuba.

Entre le 17 et le 21 avril 1961 : eut lieu une tentative de débarquement à la Baie des Cochons de 1 400 réfugiés, recrutés, payés et entraînés par la CIA américaine, qui se solda par un échec.


Depuis 1962 : Les États-Unis mirent en place un embargo économique en 1962, mais renoncèrent à toute invasion de Cuba aux termes d'un accord signé pour conclure l'affaire des missiles de Cuba. Le pays fut longtemps soutenu par l'URSS qui lui accordait une aide (4 à 6 milliards USD par an jusqu'en 1990) en échange de son alignement sur sa politique (envoi de forces cubaines dans plusieurs pays d'Afrique, soutien aux mouvements révolutionnaires d'Amérique latine), mais fait face à une grave crise économique depuis la disparition du « grand frère soviétique ».

Aujourd'hui, c'est le frère de Fidel Castro (Raul) qui est au pouvoir. 

 

Le drapeau de Cuba fut dessiné par Miguel et Émilia Teurbe Tolon (un couple cubain exilé à New York) en 1849. Demandé par le général Narciso López, un flibustier vénézuélien désirant libérer Cuba.

Narciso López (1797-1853), militaire vénézuélien, devenu homme d'affaires à Cuba après avoir épousé la riche propriétaire cubaine Dolores Frías (sœur du Comte de Pozos Dulces), avait organisé une Conspiration contre le gouvernement colonial espagnol dans l'île connue sous le nom de Conspiration de la Mina de la Rosa Cubana. La conspiration découverte, il dut s'exiler aux Etats-Unis et depuis La Nouvelle-Orléans préparer la première invasion indépendantiste de l'île. Pour ce fait, il recrute parmi les vétérans de la guerre contre le Mexique, des soldats nord-américains prêts, contre rémunération, à s'engager dans une lutte armée contre les Espagnols. Le 19 mai 1850, à bord du bateau Créole, accompagné de 608 hommes il débarque dans la localité de Cárdenas, à proximité de Matanzas, dans la partie ouest de l'île. La prise de la ville eut un caractère symbolique car le drapeau cubain dont l'étoile solitaire représentait le rêve annexionniste, fut hissé pour la première fois sur le sol de l'île. Cette première invasion fut un échec. Une deuxième tentative va être entreprise par Narciso López, cette fois à l'ouest de La Havane, dans la région côtiere de Playitas. Mais, là encore l'invasion échoue et après plusieurs combats les hommes se dispersèrent et López fut finalement arrêté, puis condamné à mourir au supplice au garrot (une mort considérée comme vulgaire par rapport au poteau, plutôt réservée aux ennemis honorables).

Le drapeau est adopté le 20 mai 1902 lorsque la République Cubaine est instauré, après que Cuba fut devenue indépendante de l'Espagne en 1898.


L'étoile blanche se nomme La Estrella Solitaria l'Étoile solitaire ») et s'identifie à la liberté chèrement acquise, le triangle est la représentation maçonnique de l'égalité et sa couleur rouge le sang versé lors des combats d'indépendance. Les bandes bleues représentent les ex-départements qui contrôlaient l'île et les blanches symbolisent la paix.

Les trois couleurs (bleu, blanc et rouge), rappellent le triptyque de la Révolution française : « liberté, égalité, fraternité ».

Il est deux fois plus long que large.

 

Fêtes : 

 

Les jours fériés :

  • 1er janvier : libération (arrivée des barbudos à la Havana).
  • 1er mai : fête du travail
  • 25,26,27 juillet : ces trois jours commémorent l'attaque par les barbudos de la caserne de Moncada, le 26 juillet 1953. Echec militaire cinglant, cette date n'en reste as moins le point de départ d'une conviction inébranlable dans le triomphe à venir de la révolution, pour Fidel Castro.
  • 10 octobre : début des guerres d'independance, en 1868.

Autres fêtes :

  • 28 janvier : naissance de José Marti, poète et homme politique. Héros national "consensuel".
  • 24 février : commémoration du début de la seconde guerre d'indépendance (1895).
  • 8 mars : journée internationale de la femme.
  • 19 avril : anniversaire de la victoire de la Baie des Cochons, sur les commandos d'exilés cubains entraînés par l'armée américaine, en 1961.
  • 30 juillet : journée des Martyrs de la résistance.
  • 8 octobre : mort de Che Guevara, en 1967.
  • 28 octobre : mort de Camilio Cienfuegos.
  • 7 décembre : mort d' Antonio Maceo.